Pour les adultes :

Les douleurs articulaires et les douleurs musculaires :
• Lombalgies : lumbagos, sciatiques…
• Dorsalgies, cervicalgies : torticolis, coup du lapin…
• Entorses : chevilles, genoux, poignets…
• Tendinites : tennis elbow, pubalgies…
• Scolioses

Le système nerveux et vasculaire :
• Migraines
• Troubles du sommeil, état d’anxiété, stress
• Névralgies : cruralgies, sciatiques

Le système digestif et viscéral :
• Troubles de la digestion : constipation, diarrhée, ballonnement, RGO…
• Troubles génitaux urinaires : menstruations douloureuses, suivi de grossesse, Difficulté à la procréation, infection urinaires chroniques, douleurs pendant les rapports…
• Troubles ORL : sinusites chroniques, asthme, bronchites chroniques, rhinites chroniques…

Séquelles de traumatismes :
• Accident de la voie publique
• Chute sur le crâne, coccyx…
• Travail post chirurgical après cicatrisation

Pour maman :

Pendant la grossesse :
• Douleurs de dos, coccyx et sciatiques
• Remontées acides, constipation
• Gênes respiratoires et douleurs des côtes
• Jambes gonflées et varices
• Troubles du sommeil, hyperémotivité, irritabilité, stress
• Troubles hormonaux
• Infection urinaire, mycoses
• Si vous avez des contractions utérines ou une pesanteur pelvienne
• Si l’utérus « penche » à droite ou à gauche ou si il reste sous le nombril après le 5ième mois
• Si le bébé a un retard de croissance à l’échographie
• Si vous avez des douleurs de cicatrices du périnée ou de césarienne d’une précédente grossesse
• Si le bébé ne se présente pas par la tête ou s’il est trop haut ou trop bas pendant la grossesse

Après la naissance :
• La fatigue
• Le baby blues
• Les complications de l’allaitement ou les douleurs a la mise au sein
• Les douleurs du bassin, de la colonne et du pubis
• Les tensions au niveau des cicatrices de l’épisiotomie ou de la césarienne
• Les douleurs lors de la reprise des rapports sexuels
• Les difficultés à retrouver de nouveau à l’aise dans son corps, à sa place au sein de cette nouvelle famille

Pour bébé :
• Tétées difficiles des deux seins ou d’un seul côté
• Cris, pleurs, irritabilité
• Reflux, régurgitations et vomissements.
• Diarrhées, constipations & troubles de la digestion.
• Troubles du sommeil, nuits perturbées… ou pas de siestes la journée
• Troubles du comportement, hyper ou hypoactivité, trop ou pas assez de tonus.
• Troubles ORL chroniques (otites, nez qui coule, bronchites…)
• Torticolis, ainsi que toute asymétrie physique du crâne (plagiocéphalie) :
• la tête toujours du même côté
• Asymétrie du corps : « bébé en « virgule »
• Strabisme, conjonctivite…
• Suite accouchement avec péridurale, césarienne, forceps ou ventouse

Pour plus de renseignements cliquez ici : http://www.osteo-enfant.fr/
Dans le cadre de maladies graves telles que les maladies organiques ou dégénératives (cancer, sclérose en plaque, arthrose…), les maladies génétiques (mucoviscidose, myopathie…), les maladies infectieuses (tuberculose, hépatite…), l’ostéopathie, à défaut de guérir, peut avoir un rôle dans les soins complémentaires et palliatifs afin de soulager momentanément le patient de ses douleurs articulaires et ou musculaires et lui apporter un meilleur confort de vie.

L’ostéopathie ne se substitue pas aux traitements médicaux. Seul votre médecin peut envisager de les modifier ou de les suspendre.

top